Témoignage pilote - GSXR 600 L0 2010

Notre partenaire motard Gex.rider nous dévoile son avis sur ça GSXR 600 L0.

GSXR 600 L0 Comme un katana sorti de nulle part, dans cet article nous allons parler d’une moto apparue chez nous en France qu’à partir de 1996 et qui reste maintenant une référence en termes de moto supersport : La GSXR 600. Mais ici nous parlons plus précisément de la GSXR 600 L0 apparue donc en 2010. Est-elle réellement une supersport capable de rivaliser avec la concurrence ?


Les + :
Agréments sportifs
Moteur enthousiaste
Précision de la partie cycle
Intemporel


Les - : 
Freinage spongieux
Moteur creux bas régime
Finition

 

Cette moto propose de sacrées qualités. Elle dispose d’agréments sportifs tout droit sorti de la motoGP, un moteur qui ravi les « papilles » et qui chante divinement bien lorsqu’on lui ajoute une ligne digne du mondial supersport. Sur la partie cycle la précision est pointue et elle se conduit comme un vélo, on n’y ressent pas les 180 kilos (tout plein fait) et on peut l’emmener sur l’angle comme on le désire. Elle propose aussi un design qui ne vieillit pas dans le temps et qui reste toujours d’actualité à la différence d’autres marques.


En revanche la GSXR 600 a un énorme défaut majeur : le freinage. Lorsque celui-ci est d’origine il est spongieux et peut vous surprendre à l’approche d’une courbe et il vous mettra en défaut sans hésiter et il vous sera difficile de la rattraper. Le moteur est plutôt creux dans les bas régimes ce qui rend son utilisation en ville éprouvante après une balade d’une heure à son guidon. D’autres petits défauts viennent se rajouter mais ils sont mineurs surtout au niveau des finitions : La soudure du cadre qui n’est pas des plus belle et plastiques parfois fragiles.


La GSXR 600 reste et restera dans le temps une supersport de référence tant que Suzuki perpétuera cette recherche en technologie avant de primer sur le design et qu’ils tireront le meilleur des critiques positives ou négatives à l’égard de cette moto légendaire.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés